Sant’erasmo _française

De la terre. Île de Sant’Erasmo

Parcours

Circumnavigation de l’île de Sant’Erasmo

          

Description

Excursion à la découverte de l’île la plus grande de la lagune nord, définie l’historique  “jardin de la Sérénissime”. On traverse les champs cultivés à légumes, vignobles et vergers – interrompus par des entreprises agricoles et antiques viviers – immergés dans un paysage lagunaire de grande beauté; parmi les mémoires historiques et culturelles du territoire, voir la Tour Massimiliana.

Longueur

Environ 8,5 kilomètres  

Moyens

L’île est rejointe avec des moyens publics, avec le bateau à vapeur. L’itinéraire est parcouru à pieds ou en vélo.

Parcours

Description

Distance

ÉTAPE 1
(1) Arrêt du Hangar, point de départ du parcours. Il faut tourner à droite au carrefour et continuer le long de la route goudronnée  (Via dei Forti) en direction Tour Massimiliana. Vous pouvez vous y  introduire prenant Via dei Forti de la zone verte d’en face le Lazzaretto Nuovo, aujourd’hui parc public, avant “Testa di Ponte” de l’ensemble architectonique militaire de l’île.

La “Testa di Ponte” aujourd’hui disparue, avec la Torre Massimiliana, à la                “ Batteria Sant’Erasmo”, aux “Ridotti di Sant’Erasmo Vecchio” – transformés en tours télémétriques  aujourd’hui abandonnées  – et de Sant’Erasmo Nuovo – dans la zone de Punta Vela, aujourd’hui inaccessible – constituaient une série d’œuvres  défensive qui avaient le but de couvrir tout le   Lido de Sant’Erasmo et avec lui l’entrée au port de Lido pendant les années de domination française et autrichienne. Dans la zone, aujourd’hui public, on peut voir les restes d’un chemin de fer autrichien utilisé pour le transport des poudres du Lazzaretto Nuovo à la TourMassimiliana. Devant l’arrêt du bateau à vapeur Capannone, on observe l’Île du Lazzaretto Nuovo: il faut la rejoindre avec la ligne 13 du bateau à vapeur, l’arrêt est à demande; pour les horaires de visite consulter   www.lazzarettonuovo.com.   En 1468 avec le Décret du Sénat de la Sérénissime, on créa dans l’île un Lazzaretto avec des buts de prévention des   contages, nommé “Novo” pour le distinguer de l’autre déjà existant près du Lido – nommé “Vecchio” – où par contre étaient hospitalisé pour les cas de peste. L’île devint un lieu de  “contumacia” (quarantaine) pour les bateaux qui arrivaient des différents ports de la Méditerranée qui étaient suspectés de porter la maladie. Dans le système de défense austro-hongrois le  “Lazzaretto Nuovo” était devenu la poudrière pour soutenir les fortifications du littoral de Sant’Erasmo.

0 kilomètre

ÉTAPE 2

Après avoir parcouru pour 0,5 km via dei Forti, il est possible de tourner à gauche (la troisième depuis le début de la route, avant l’hôtel Lato Azzurro) et après environ 300 mètres le long d’un canal interne sur la droite se trouvel’entreprise agricole Sapori de Sant’Erasmo (2).

“Sapori di Sant’Erasmo” est une entreprise familière gérée par le Président du “Consorzio del Carciofo Violetto”; il est possible d’acheter tous les produits locaux sur la base de la récolte et de la saison; les producteurs fournissent l’explication des activités agricoles. Elle est ouverte au public tous les jours. http://www.carciofosanterasmo.it/

De la “via dei Forti” vue panoramique sur l’Arsenal de Venise et “l’isola delle Vignole”

0,7 kilomètre

ÉTAPE 3

Continuant le long de la “via dei Forti” on arrive à la pointe  sud de l’île où s’élève la Tour Massimiliana (3).

 

Devant l’entrée du port du Lido, la Tour, construite par les autrichiens sur l’aire d’une précédente fortification napoléonique, le “Forte Sant’Erasmo” est une œuvre de fortification  du dix-neuvième siècle complètement anormale dans le panorama multicolore des fortifications militaires de la «Piazzaforte Marittima à Forti Staccati » de la lagune de Venise. Cette importante fortification a permis à l’Archiduc Maximilien d’Autriche de se réfugier au cours d’une révolte armée en 1848. Utilisée jusqu’à la deuxième guerre mondiale, elle a été restaurée récemment et destinée à des emplois culturels après un long abandon. Elle est accessible de mars à octobre en  concomitance avec les expositions et les événements.

1,2  kilomètre

ÉTAPE  4

Continuant le long de “via dei Forti” qui tourne à gauche derrière “ la Torre”(La Tour) on se pénètre dans le territoire agricole, entourés par des champs cultivés. Après environ 0,8 km du tournant, on rencontre une entreprise productrice de miel (4).

 

Une partie de ce chemin peut être effectuée le long de  la berge partant de la plage du Bacan. Vue panoramique sur l’entrée du port du Lido et Treporti.

2  kilomètres

ÉTAPE  5

Après  environ 1,5 km tournant à gauche (quelques dizaines de mètres après le Restaurant Cà Vignotto) on peut parcourir un sentier déblayé qui traverse les vignobles et longe des bassins de viviers (5) étendus et allongés.

Sentier qui peut être parcouru seulement à pieds ou en vélo, très intéressant du point  naturel. Bon point pour les  “birdwatching” (les faisans, les merles, les pies, les chevaliersd’Italie, etc.). Le réseau hydrique représenté  par les viviers, une des constantes du paysage humanisé de l’île, est uni directement à la lagune environnante. Aujourd’hui en état d’abandon, un temps, il ne présentait pas de fonctions irriguées mais des fonctions  productrices complémentaires  destinées à l’élevage du poisson.  Dans plusieurs points, il est possible de se réunir avec la route principale sur l’autre versant (Via delle Motte) raccourcissant le parcours et rejoignant le centre du pays où se trouve l’arrêt du bateau Chiesa. Le sentier se prolonge pour environ 1,2 km.

3,5  kilomètres

ÉTAPE  6

Sur la gauche, on s’unit avec  “Via dei Forti” qui continue jusqu’à  “l’ex Ridotto” désormais invisible à cause de la végétation. Tournant encore à gauche, on arrive à  l’arrêt du bateau  Punta Vela (6) et on se trouve sur « via delle Motte » qui longe tout le côté nord de l’île.

De “Punta Vela” la vue des champs cultivés et des vignobles  devient particulièrement agréable parce qu’il est possible d’apercevoir, de nombreux angles de vue, sur le fond les îles de San « Francesco del Deserto e Burano ». De l’arrêt du bateau à vapeur de Punta Vela, le panorama sur « San Francesco del Deserto » et ses bancs émergeants de la lagune est exceptionnel.

San Francesco del Deserto (peut être visité pendant les horaires d’ouverture, consulter le site http://www.isola-sanfrancescodeldeserto.it), fréquentée depuis la période romaine, devint en 1220 l’accès pour Francesco d’Assisi, de retour d’Orient et de la Cinquième Croisade. Le Saint choisit l’île pour y fonder un refuge où il est possible de prier et méditer en paix. Après sa mort, l’île fût donnée aux Frères mineurs par le patricien vénitien Jacopo Michiel, pour y créer un convent.

Au XV ͤ siècle, après avoir abandonné l’île et le convent pour les conditions des environnements devenus désormais inhospitaliers, la zone a été ensuite utilisées comme poudrière par les Autrichiens , jusque quand en  1858 le terrain fût donné à la  Diocèse de Venise qui permet aux frères d’y fonder le monastère encore maintenant actif.

4,7  kilomètres

ÉTAPE  7

On continue pour environ  1,3 km le long de “via delle Motte” en direction sud arrivant au  centre du pays (7) où se concentre la plus grande partie des habitations et des services   et on trouve l’arrêt du bateau  Chiesa.

Au centre se trouve la modeste église du “Cristo Re”. Construite au XIX, elle fût consacrée le 27 octobre 1929, peu de temps après la création de la paroisse de Sant’Erasmo (1926). Projetée par Brenno Del Giudice, elle a trois nefs. La façade dégrade du centre sur les côtés selon les segments verticaux  signés par les pilastres et maintenus dans la partie supérieure par des éléments curvilignes.

À l’intérieur est conservée la toile du Martyre de

Sant’Erasmo, de l’école du  Tintoretto.

5,5  kilomètres

ÉTAPE 8

Avançant encore le long de  “Via delle Motte” pour environ 0,7 km on peut observer les vignobles de  l’entreprise “Orto di venezia”. La “Cantina” qui peut être visitée se trouve à proximité de  l’arrêt du bateau Capannone (8) après environ 1 km.

Dans l’entreprise, on a renouvelé l’antique  système de drainage  recueillant l’eau de pluie parmi les canaux qui passent parmi les plantations des vignobles et ensuite coule dans la lagune avec la marée basse avec des systèmes hydrauliques de “cluses”. Le débit de boissons (www.ortodivenezia.com) peut être visité dans le domaine de l’initiative de “Fattoria Didattica” tenue par Cà Codolo; il s’agit d’une initiative itinérante qui implique différents producteurs de l’île. Il faut coordonner les visites, groupe minimum de personnes.

6,8  kilomètres

 

Continuant pour encore quelques centaines de mètres on revient à l’arrêt du bateau « Capannone » et par conséquent au point de départ de la promenade.

8,5 kilomètres

 

Numéros et contacts utiles:

Pour la location des bicyclettes, vous devez contacter l’association culturelle  “Il Lato Azzurro” qui a le siège sur l’île via Forti, 13; téléphone 0039 041 5230642; http://www.latoazzurro.it

Advertisements

Leave a Reply

Fill in your details below or click an icon to log in:

WordPress.com Logo

You are commenting using your WordPress.com account. Log Out /  Change )

Google photo

You are commenting using your Google account. Log Out /  Change )

Twitter picture

You are commenting using your Twitter account. Log Out /  Change )

Facebook photo

You are commenting using your Facebook account. Log Out /  Change )

Connecting to %s